Biographie

logo-corpo

Marion Gérard est née à Bordeaux en 1963. Établie au Québec depuis 1990. Cette artiste peintre a perfectionné son art auprès d’artistes tels que George Dédoyard, Nicolaï Kupriakov, Tom Hopkins et un ensemble d’autres artistes tous aussi reconnus. Marion Gérard a participé à plusieurs expositions d’envergures internationales dans les villes suivantes: Barcelone ,Bruxelles, Montréal, Paris, Toronto et Monastir en Tunisie.

L’artiste a été récipiendaire de plusieurs prix, notamment, en 2017 la médaille de l’Assemblée Nationale du Québec, le 2e prix toutes catégories du festival de peinture de Mascouche au Québec, le Prix spécial Salon International de la Société des Beaux Arts au carrousel du Louvre à Paris et la Médaille de bronze de la commission supérieure des récompenses de la Société Académique Arts, Sciences, Lettres de Paris. Marion Gérard fait son entrée au musée des Beaux Arts de Monastir en 2013, une fois de plus en 2014 en y présentant la première oeuvre réalisée sous l’eau. La créatrice a également reçu en 2012, pour l’ensemble de son travail, la déclaration de reconnaissance du député de Deux-Montagnes de l’Assemblée nationale du Québec au Canada.

Récemment, Marion Gérard a exploré avec succès la fusion de deux arts, que seul un petit groupe d’élite a pu approfondir, « la peinture subaquatique ». Tel André Laban, pionnier de cet art depuis cinquante ans, Marion Gérard travaille dans les profondeurs de son atelier surnaturel, pour capturer la fluidité des fonds marins et remonter à la surface une oeuvre impressionniste et originale encore méconnue de l’oeil humain.

C’est en 2015 qu’une des oeuvres subaquatiques de l’artiste est acquise par la ville de Saint-Eustache pour enrichir sa collection permanente. 2015 est également l’année de réalisation des premières oeuvres de l’artiste sur les fonds océaniques de l’océan Pacifique au funea de Tahiti. Aujourd’hui Marion H. Gérard s’est mise à peindre dans les eaux du Québec. Le projet Peindre l’eau est ammorcé. Le vendredi 5 août 2016, l’artiste a inscrit un Record Guinness en effectuant une « plongée peinture » à 106 pieds, 32,20 mètres avec une oeuvre 24″ x 24″ au tons de pigments chauds qui disparaissent après 3 mètres, 15 pieds. Cette création a été réalisée à la carrière Morisson à Chelsea.

Elle s’adonne à peindre à longueur d’année dans les eaux du Québec. 2017, est un tournant dans le cheminement de l’artiste avec une première exposition regroupant des oeuvres peintes uniquement dans les eaux du Québec, accompagnée d’une conférence sur l’environnement. Marion H. s’est vue, lors de cette soirée récompensée de la Médaille de l’Assemblée Nationale du Québec pour l’ensemble de son travail et son implication sur la défense de l’environnement marin.